Val d’Isère Vintage

Val d’Isère, un incroyable destin !

Situé à 1850 m d’altitude, dernier village avant le col de l’Iseran, Val d’Isère possède une « sacrée » histoire . Petite commune de montagne vivant de l’élevage et du commerce saisonnier elle va devenir une vraie station de sports d’hiver.
En effet, dans les années 30, avec l’acharnement de quelques passionnés, comme Charles DIEBOLD,  Jacques MOUFLIER, soutenus par Nicolas BAZILE (maire à cette époque) qui emploient toute leur énergie pour développer l’économie locale,  le village de Val d’Isère devient alors une vraie station de renommée internationale.

Val d’Isère : un village béni des Dieux !

Vous avez dit de la CHANCE ? Alors oui !
C’est un coup de pouce de la météo qui allait lancer ce petit village dans le tourisme d’hiver.
Avec des conditions d’enneigement exceptionnel, un domaine très étendu, une bonne exposition des pentes, ce petit village niché au cœur d’une vallée, vivant au rythme des saisons, groupé autour de son église baroque, s’est à transformé en station village pour accueillir ses premiers skieurs.

Durant l’hiver 1931/32 alors que Chamonix et Megève manquent cruellement de neige, il y a 90 cm de poudreuse à Val d’Isère et Tignes qui vivent leur première saison d’hiver : pour l’occasion certains hôtels ouvrent pour permettre l’hébergement des vacanciers. Il faut dire que l’altitude élevée des 2 villages y est pour beaucoup.
Charles DIEBOLD crée dans la foulée la première école de ski à Val d’Isère.

1934/35 : Val d’Isère inaugure son tout premier Syndicat d’Initiative et son premier magasin de sport.

La saison suivante 1935/36 Charles DIEBOLD avec l’aide de Gaston CATHIARD et d’Emile ALLAIS, créent à Val d’Isère leur Ecole de Ski Français : la 1ère Ecole de Ski en France !
Et pour couronner le tout, grâce à la construction de la route du col de l’Iseran inaugurée en 1937, Val d’Isère va enfin connaitre son désenclavement : circulation entre la Tarentaise et l’Italie.

Après 1945, Val d’Isère devient réellement opérationnelle pour accueillir des clients venus du monde entier.
Les infrastructures sont désormais suffisantes. Les paysans deviennent hôteliers, commerçants ou moniteurs de ski,… et le petit village se transforme doucement en station de sports d’hiver tout en gardant ses hameaux et ses traditions.
Dès lors, les clients affluent et Val d’Isère bâtit peu à peu sa notoriété internationale grâce à son domaine skiable d’exception et à son village accueillant.
Parallèlement à ce grand bond en avant, des « enfants du pays », de vrais champions contribuent à accroitre la notoriété de la station et apportent la gloire à ce village au destin sans pareil.

En 1968 : Le Critérium de la Première Neige devient l’ouverture officielle de la Coupe du Monde de ski alpin.
Dans les années 80, sous l’impulsion d’André DEGOUEY (maire à cette époque) Val d’Isère  prend à nouveau  un grand virage. Le programme d’équipement s’intensifie avec, entre autres, la mise en service du Funival à la Daille en 1988, de nouvelles constructions voient le jour, le réseau des pistes est complété et amélioré, …

Val d’Isère devient organisatrice des Jeux Olympiques de 1992 et occupe le devant de la scène pour de grands événements sportifs : Championnats du Monde et Coupes du Monde.
Aujourd’hui, Val d’Isère concentre toujours ses efforts sur le maintien de l’ambiance du village alliée à la qualité du domaine skiable et de ses équipements.
Val d’Isère change à nouveau avec le souhait de préserver son environnement et être à l’écoute de ses clients.